• source de l'image internet

    SOUDAIN...

     

    Au milieu de la Mer Etoilée...

    Tu es seule , tu es seul ,

    Soudain tu le comprends

    C'est brutal et sans clémence

    ...En Etoile digne de ce nom

    Tu es destiné à éteindre 

    Une à une tes Envies , tes désirs et plaisirs

    Ce léger manque d'éclat et ces lassitudes insidieuses ,

    Le sens tu ...Déjà ?

    Et puis...Soudain

    Au milieu de la Mer Etoilée ...

    Tu n'es plus seule , tu n'es plus seul

    Soudain tu le comprends

    C'est brutal et sans équivoque 

    ...Une autre Etoile digne de ce nom

    Destinée comme toi à s'effacer

    Croise ton courant , croise ta trajectoire

    Cet attrait fascinant, irrésistible 

    Et ce sentiment profond comme une évidence 

    Le sens tu ...A présent ? Soudainement ?

     

    Alors...Une étincelle et la mer Etoilée devient 

    brasier...Cela te semble Infini ...Et de nouveau ...La Lumière ...

     

    Betty...Harmony

    texte protégé

    SOUDAIN...

     

     


    6 commentaires
  •  

    LE GRAND THEATRE DE LA VIE.....

     

    Les Trois Coups de Grâce !!!!

    Jouer du possible

     

    Et Nous voilà propulsés sur le devant de la Scène....

    Le Grand Théâtre de la Vie

    C'est le moment de Jouer son Rôle , Jouer la Comédie ,

    S'exhiber en somme ;

    Comment Jouer cette Pièce ?

    Ce Texte ...Appris Mot à Mot ou Improvisé ?

    Comédiens ? Démesurés , gais , inspirés , penseurs , désarticulés , amers ?

    Attention , les Phrases déterminent le Personnage !!!

    Et les Actes dirigent les Scènes ....LE GRAND THEATRE DE LA VIE.....

    Les planches craquent parfois sous le poids des Phraseurs ,

    De Maux affamés , rongés , condamnés ;

    Malmenés d'un Univers à l'autre les Joueurs de Mots se courbent aussi

    Sous le trop de leur déguisement fortune ou chiffon...

    Alors un Souffleur asphyxié balance aux quatre coins de la Scène

    Des Mots brise ou tempête ... à son gré

    Les Pantins grimés gémissent blafards

    Sous le maquillage et balbutient des Lettres

    Survolant un Public attentif au moindre faux Mot.....

                  ....Attentif au moindre faux Mot....

    Si chute il y a , changer de Rôle , effacer les Mots , se revêtir à nouveau

    Et si le Rôle n'amuse plus ou effraie , voir donne la nausée,

    S'il reste du courage , de la Rage , de l'Envie

    Essayer , persister , d'autres Phrases , d'autres Actes , d'autres Peaux ....

    Rejouer du Possible , une farce émouvante , une Tragédie grotesque ,

    Une Comédie pathétique ...Rejouer du Possible....

             ... Rejouer du Possible.....

    Et parfois des applaudissements tièdes t'accompagnent , te vénèrent

    Te sombrent ou te portent ...C'est selon c'est le Rôle....

    ...

    Qui décide , Qui distribue les Rôles au Grand Théâtre de la Vie ?

    Qui accorde , Qui donne ,Qui reprend ?

    Qui Dirige ? Qui Orchestre?

    A qui la faute si mal joué , mal appris , mal compris

    Au Grand Théâtre de la Vie ?

    Il est trop souvent de médiocres Pièces , de Vilains Mots , des Textes fourvoyés ....

    Alors de Grâce ....Sortons...

     

    Betty....Harmony

    Texte protégé

     

     


    18 commentaires
  • Source de l'image internet

    NOBLE LIBERTE.....

    Liberté oblige ...çà Ira

     

    C'est le Privilège de la Liberté

    Des Mots Souverains

    Révolutionnent nos quartiers

     

    Tels des Fleurs de lys

    Au Royaume de la Grandeur

    Des écrits Désengeôlés

     

    NOBLE LIBERTE.....

     

    Des Lettres de Noblesse

    Sans particule ni titre

    ...D'une dignité Royale

     

    C'est l'Aristocratique Privilège

    Des Plumes Désemprisonnées

    .....ça Ira........Liberté Oblige

    ...

     

    NOBLE LIBERTE.....Betty ....Harmony

    Texte protégé


    36 commentaires
  • Source de l'image internet

    ....FIEVRE....

     

    ...La Nuit hésite encore à nous quitter

    Troublée la Lune apprivoisée pour un temps 

    Suspend sa pensée

    Le long du ruban bleu de nuit où brillent 

    Quelques Etoiles indiscrètes

    Qui s'effaceront sans trace ,

    La Nuit hésite encore à nous quitter....

    ....

    Les Charmes de l'Ombre se froissent de nos impudeurs

    Un regard vers toi Bien Aimé endormi...

    Et  d'affleurer ta peau ....

    ....J'en frissonne

    Tu n'en sauras rien ...

     ...

    Complice une Lune fascinée se pose au creux de ma paume

    Un regard vers toi ...Un baiser sur ta nuque ..

    Et d'affleurer ta peau...

    ...J'en frissonne

    Tu n'en sauras rien ....

     

    Mais les rêves endormis s'éveillent toujours

    Ta fièvre s'enroule à ma fièvre en silence

    Une fin de Nuit se chiffonne

    D'étreintes Lunaires voluptueuses

    Avant de s'évanouir de notre espace

    Le temps se dilue doucement

    ...

    La lune déboussolée se replie 

    Dans les draps de la Céleste Nuitée

    Une Etoile vaincue file vers l'inconnu

    La Nuit tente en vain de retenir

    Le désir d'un jour nouveau

    Qui lentement se dessine sans nous en vouloir de l'ignorer

    ..L'aube d'un jour qui va s'ouvrir sur une réalité brutale redoutée

    Le temps reprendra sa place 

    Plus tard , peut être

    Resterons nous à la Lisière de ce mystère

    Resterons nous à la Lisière de cette fièvre 

    Pourtant 

    Une nuit sensuelle hésite encore à nous quitter

    Et frissonne d'un Entre deux fragile et précieux....

    ....

     

    Betty...Harmony

    Texte protégé


    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique