• UN  SOLEIL SE REPOSAIT SUR L'HORIZON ....

     

     

    Elle avait fini par fermer les yeux la Voyageuse immobile 

    Le soleil pouvait bien brûler sa peau et la décider ancrée par

    La capitulation qui s'avérait si douce allongée là sur cette plage reconnue

    Face à ce soleil déterminé d'ardences  sinueuses ...

    Sous le Soleil exactement ... ***

    Consentir aux Caresses de rayons impudiques sur chaque parcelle de sa peau

    Glissant d'un songe érotique , d'un Songe  de réminiscences frémissantes

    Rien ne bouge , le corps inerte semble échoué , abandonné , déserté 

    Et pourtant chaque cellule vit intensément l'errance invisible

    Elle perçoit la Mélodie troublante des vagues au-delà

    De cette dérive lointaine dont elle n'est pas sure de vouloir revenir

    Dérive si tendre et si triste et silence ...***

    Hors de son Temps ordinaire au rythme troublant du flux et du reflux...

    Et elle pleure à présent  doucement sous l'éveil du sensuel retrouvé

    D'un Amour défunt .

    Voyageuse Immobile...Comme encordée à un Phare déboussolé,

    D'un soupir effrayé un oiseau s'évade de cet écume amère

    Est-il encore trop tôt pour renoncer à ces obsédances solitaires ,

    ces illusions qui la tiennent si étrangement , ...

    A ce pèlerinage instinctif

    Un Soleil harassé se reposait sur l'horizon... ***

    ...

    Y avait-il du Monde , des gens parlant , des enfants criant de Vie 

    Des mouettes sur cette plage ...Elle ne sait ...

    Elle et Lui ensemble et pourtant si loin l'un de l'autre ... *** 

    Le Clair-obscur s'installait définitivement maintenant

    Allait -Elle  décider d'un cap autre ou s'arrimer définitivement pendant qu'un 

    ... Soleil harassé se reposait sur l'horizon ….. ***

     ….

    Elle rejoindra ensablée de volupté sa chambre et l'eau de la douche 

    La devinera de nouveau réelle , elle portera la robe rouge celle qu'il Aime 

    Et descendra dîner , allumera les bougies rouge et rose et fredonnera

    Leur chanson en tanguant lentement comme il Aime …. ***

    Elle lui parlera en Silence par dessus la table dressée, du dernier livre qu'elle a lu , de ce texte qu'elle n'arrivait pas à écrire , que sais je du temps , 

    Du Soleil et de la mer qu'ils  aimaient  et dont ils ne pouvaient se passer ,

    Tous ces petits Mots d'Amour si Essentiels et si anodins ….

    Elle chérira  si bas ces vestiges d'un passé anéanti renaissant de larmes couleurs de mer désolée….***

     Cela sera t-il ainsi ?

    Fera t-Elle ainsi en ce jour particulier , 

    Mais ouvre les yeux Voyageuse immobile ,

    Ouvre les yeux les été s'enfuient sous le vent malgré les remords et les regrets **

    La réalité est ce qu'elle est cruelle et vivante et trop vraie 

    Un cri désespéré dans la Nuit , en Silence encore ***

    Un dernier cri déchirait la Nuit en Silence 

    ….Pendant qu'Un Soleil harassé se reposait sur l'horizon ...Et silence ***

     

    UN  SOLEIL SE REPOSAIT SUR L'HORIZON ....

    Betty ...Harmony

    Texte protégé écrit en 2019

     

     

    Le Temps d'un texte  , j'ai eu l'Envie d'être accompagner des mélodies de Serge Gainsbourg...

    Cliquer à ces  endroits  *** pour écouter ….

    Source des peintures internet

     

     


    47 commentaires